Race de chien japonais des plus anciennes, le Shiba inu est aujourd’hui une des espèces canines des plus recherchées. Chien de petite taille tenant son origine d’une région montagneuse du Japon, le Shiba inu est actuellement une race protégée, reconnue comme « patrimoine national » au pays du Soleil Levant. Le roi des chiens japonais Au Japon, le Shiba inu est considéré comme étant « le roi » des chiens. A l’aspect rustique et primitif, le Shiba inu est une race canine de petite taille, dotée d’une musculature développée et à la constitution solide. Sésame, rouge et blanc ou noir et feu, son pelage est à la fois épais et doux. Faisant environ une quarante de centimètres, le Shiba inu pèse à peine 10 kg suivant le sexe, rendant l’image d’un animal de compagnie idéal. Une race assez proche du loup Parfois solitaire, le Shiba inu est une race de chien japonais plutôt proche du loup, de par son origine montagneuse. Il apprécie néanmoins les caresses et les câlins, se veut très affectueux avec sa famille d’accueil. A l’air joyeux, le chien japonais cache bien ses instincts de chasseur et se révèle parfois méfiant envers les hommes, des caractéristiques proches à celles du loup. Peu aboyeur, le Shiba inu n’attaque pas, mais signale en cas de danger suspecté. Chien de fibre dominante De fibre dominante, le Shiba inu requiert une éducation en douceur. Véritable tête de mule, le chien japonais n’apprécie pas les ordres répétitifs et inutiles. A l’âme dominatrice, il ne manque pas de tester l’autorité de son maître, mais obéit lorsqu’il est éduqué avec fermeté. Toutefois, le Shiba inu demeure un chien japonais facile à vivre, qui s’adapte facilement aux humeurs et au mode de vie de son maître. Pour ce faire, dresser le Shiba inu le plut tôt possible est toujours préconisé.